Maison de l'apiculture

Previous Next
Adhésion 2018 Si vous voulez bénéficier de nos services ou si nos projets vous intéressent et que vous... Lire la suite...
Concours de miels et de pains d'épices Samedi 18 novembre : Concours de miels et de pains d'épices    Le concours général des... Lire la suite...
Planning formation 2018-2019   Première année 2018   Deuxième année 2018 Lire la suite...
Agenda manifestations 2017 Ne manquez pas nos prochaines manifestations en suivant l’agenda de l’UNAPLA ! Vente et... Lire la suite...
France inter parle des abeilles en danger Au programme de l'émission de France Inter, le Téléphone sonne : les grandes menaces qui... Lire la suite...
La santé des abeilles au programme des rencontres scientifiques de l'Anses Rencontres scientifiques de l’Anses :Santé des abeilles : « risques émergents et... Lire la suite...
Les toqués invitent les apiculteurs de l'Unapla Ce lundi 28 novembre, l'émission de Patrick Cathala Les toqués, sur France Bleu Loire Océan,... Lire la suite...
Les résultats du concours des miels Edition 2016                              Le concours départemental des miels et des pains d'épices... Lire la suite...
Le miel de Jour de Fête Lors de Jour de Fête, au Parc de la Bégraisière à Saint-Herblain le 10 et 11 septembre, du miel a... Lire la suite...
Adhérez à l'Unapla ! Vous souhaitez soutenir nos actions, bénéficier du groupement d'achat..., le bulletin d'adhésion... Lire la suite...

Comme l'année passée, il apparaît que la majorité des adhérents est intéressée par l’achat d’essaims !  Donc face à l’enthousiasme général et au besoin de chacun, nous remettons le  pied à l’étrier !
Voici ce que nous pouvons vous proposer : 
  Essaims de l’année 2015, donc des colonies hivernées livraison mi AVRIL/début MAI. 
153 € TTC transport compris pour de la BUCKFAST 
il n'y aura pas de colonies hivernées d'abeilles noires 
Une équipe de bénévole partira chercher les essaims , si vous souhaitez faire partie de l'aventure faites un petit mail à Joël Brochard 
Nous avons besoin que vous prépariez les ruches en amont. Attention les ruches qui ne seront pas conformes ne seront pas prises! 
Ruche à préparer : avec les 5 cadres de cire gaufrée, son plancher aéré (pour la survie de la colonie), son corps de  ruche, solidarisé par une paire d’attache fils, le toit plat, le couvre cadre, la portière (ruche étanche) et surtout, identifiée à votre nom de manière visible sur le corps de la ruche. Nous vous demandons également 2 sangles (pour  faciliter la manutention). Nous vous communiquerons la date et le lieu pour déposer vos ruches vides et celle pour  venir les récupérer pleines.
Nous avons fixé les commandes à un maximum de 3 ruches par apiculteur. 
Après la livraison, la ruche est sous l’entière responsabilité de l’apiculteur. 
Enregistrement de votre commande seulement après réception d'un acompte de 153 € par colonie(à l’ordre de l’UNAPLAGA)  et l’encaissement de ce chèque n'interviendra qu'après la livraison
 
 Les commandes seront clôturées le samedi 30 janvier 2016 ! 
Commandes et paiement à effectuer auprès de Loïc LEMOINE par la poste à l'adresse suivante :
52 rue de la bastille, bâtiment S
44100 NANTES
 
 

 

 

Ruches, abeilles et miel pour les Concellois
Saint-Julien-de-Concelles

mardi 28 décembre 2010


« Particulièrement menacées par l'usage des produits phytosanitaires, les abeilles sont d'excellentes ambassadrices des pratiques respectueuses de l'environnement et de la biodiversité ». C'est à partir de ce constat qu'une convention vient d'être signée entre la municipalité de Saint-Julien-de-Concelles et l'Union des Apiculteurs de Loire-Atlantique (Unapla). Une première dans le département, qui va se traduire tout prochainement par l'installation de trois ruches, moyennant 4 500 € pour trois ans. À l'issue, la mairie en devient propriétaire ou peut renouveler le contrat.

« L'abeille ne se porte pas bien, c'est inquiétant pour nous tous, témoigne Laurent Cassard, adjoint au développement durable. En la protégeant, on se protège nous-mêmes. Elle bénéfice d'un fort capital de sympathie. Il s'agit, aussi, de montrer l'attachement de la commune à l'environnement, à la gestion des espaces verts, à la politique du non phytosanitaire », citant l'exemple du plan d'entretien.

Le tout en exhortant les uns et les autres, particuliers comme professionnels, à des comportements éco-responsables. Outre le désherbage sans traitement, la commune a aussi informé depuis plusieurs années sur l'utilisation des plantes mellifères, indispensables à l'abeille mais aussi à la beauté naturelle de nos jardins. Ou encore à la lutte biologique. Joël Brochard, président de l'Union, note que curieusement « les enfants pensent que les ruches vivent en ville ! », se réjouissant de cet acte « avec une commune rurale ». Comme un retour aux sources...

« Les ruches, c'est un fil rouge. Des actions vont mettre en lumière cette thématique », poursuit Laurent Cassard. Conférences, expos, implication des écoles. L'Union (400 apiculteurs sur les 750 du département) s'engage à mettre à disposition une animatrice, Emilie Schoelink. Avec les services municipaux, sa mission est de piloter quatre animations. C'est aussi un apiculteur, Stéphane Logeais, pour l'entretien du rucher et la récolte de miel.

Le site du Chêne, « bien adapté et accessible » accueillera un rucher. Le grand jour pour l'arrivée des nouvelles ruches concelloises est prévu pour le 7 mai, dans le cadre du Festival du Réveil. La réflexion se poursuit pour les autres, sur des sites à proximité du bourg. Pour déguster du miel local, il faudra attendre 2012.

 


Les abeilles bien installées dans un cadre adapté

mercredi 11 mai 2011


« L'abeille à la ville, c'est bien, mais il faut aussi que l'abeille puisse vivre à la campagne, là où est sa vraie place », indique M.Brochard, président de l'Union des apiculteurs en Loire-Atlantique (Unapla). Dans cette optique, les apiculteurs et la ville ont signé une convention pour l'installation de trois ruches sur la commune, côté jeux pour enfants au plan d'eau du Chêne. Stéphane Logeais, de l'Unapla s'occupera des ruches installées avec Jean-Paul Babonneau, référent du service espaces verts. Leur inauguration, ouverte à tous les habitants, s'est déroulée samedi dernier.

Au-delà de cet acte officiel, la pédagogie était aussi de mise, des membres de l'Unapla étant au coeur d'animations en lien avec l'abeille durant tout le week-end dans le cadre du festival du Réveil. Par ailleurs, il est toujours possible d'en apprendre plus via une exposition à la médiathèque.

 


La première récolte de miel municipal a attiré les curieux !

lundi 29 août 2011


Les Concellois étaient invités, samedi, à assister à la première étape de la récolte du miel, issu des trois ruches installées sur la commune au printemps dernier, dans le cadre d'un partenariat avec l'Union des apiculteurs de Loire-Atlantique (UNAPLA). Il s'agissait de procéder à l'extraction du miel, en présence de l'apiculteur référent Stéphane Logeais et des agents municipaux en charge de l'entretien du rucher, Jean-Paul Babonneau et Joël Gaudin, responsable du service espaces verts. Avec Laurent Cassard, adjoint, ils n'attendaient pas autant de monde !

Une bonne soixantaine de personnes se sont, en effet, déplacées, ce qui atteste d'un véritable engouement pour l'abeille, symbole du développement durable sur la commune. D'autant que cet été, lors du passage de l'apiculteur, tous les deux jours, « il y avait toujours des gens à observer les ruches, observe Laurent Cassard. À chaque fois, le dialogue s'est instauré entre les promeneurs et Stéphane Logeais, apiculteur amateur très éclairé ». Ce dernier avait procédé, la veille de la récolte, avec les agents, à éloigner les abeilles en plaçant entre le corps de ruche et la hausse un chasse-abeilles. Une grille plastique en forme de losange permet, en effet, aux butineuses de ne passer que dans un sens et les empêche de remonter. Le matin même, il en restait pourtant...

Dans un second temps, il s'agissait de désoperculer, d'extraire, puis de goûter à la sortie de la centrifugeuse. De l'avis de tous, le miel est d'excellente qualité. Environ 30 kg sont escomptés. « Ce n'est pas le poids qui compte », atteste Stéphane. Dans l'absolu, « il aurait fallu le récolter en juin ». L'important, c'est l'enjeu : avec l'abeille, c'est une tout autre politique environnementale qui est au coeur du projet, et ce au quotidien.

Samedi 10 septembre, dès 10 h 30, mise en pots. Entrée libre.

 Depuis 2012, le concours de miel a lieu au Conseil Général de Loire Atlantique, quai Ceineray à Nantes. Il permet de valoriser les produits locaux de qualité. C'est aussi l’occasion pour le grand public de découvrir les produits de la ruche et l'apiculture. En effet, des animations et rencontres sont proposées en parallèle du concours.

Règlement du concours:   ici !

 

N’hésitez plus et participez au concours général des miels de Loire Atlantique !

 

Résultats du concours départemental de miels et de pains d'épices 2015

 

Résultats du concours départemental de miels et de pains d'épices 2013

 

  Pain d'épices Cristalisé Foncé Cristalisé Clair Liquide Clair Liquide Foncé Printemps Sarrasin 1er miel
Médaille d'or Alexis Férard  Claude Jajolet Alexis Férard Augereau Jean Picaud Menoury Joël Brochard Didier Boursier
Médaille d'argent Cuzacq Patrick Berthelot Menoury Rucher Gout'lainaise Cuzacq Godet Menoury Mickaël Gascoin
Médaille de bronze  Burmeau Alexis Ferard Steeg Daniel Durand Joseph Zagnoli Barrois de Sarieny Alexis Ferard Sylvie Della

 

Résultats du concours départemental de miels et de pains d'épices 2012


 

  Pain d'épices toutes fleurs clair toutes fleurs foncé Toutes fleurs liquide clair Toutes fleurs liquide foncé Printemps Sarrasin 1er miel
Médaille d'or Férard Alexis Hébert Marcel Godet Michel Picaud jean Parc Expo la Beaujoire Jollet Rémi Ménoury Joseph Pauline
Médaille d'argent Godin Xavier Rivalland Pierre Rivalland Pierre Pottier François Quille Construction Férard Alexis Godin Xavier Breteau Loïc
Médaille de bronze Jajolet Marie T Lédée Vincent Férard Alexis Durand Eugénie Simon Bernard Ricaud Vincent Hebert Marcel Asso Abeille de Kerner

 

 

 

                               

 

C'est en mai 2010, l'année de la biodiversité, que le groupement Échangeur Nantes a décidé d'installer deux ruches sur le terrain de la carrière du Pâtis, en partenariat avec l'Union des apiculteurs de Loire-Atlantique (Unapla).

Cette carrière, au village du Pâtis, a comme chef d'exploitation Patrick Chagneau qui soutient cette initiative. Si la première année aucune extraction n'a pu être réalisée, 10 kg de miel furent récoltés en 2011. Cette année, la récolte est de 30 kg.

Quatre apiculteurs bénévoles s'occupent des ruches : Daniel Durand, Guillaume Potier, Jean Boudaud et le responsable Henri Sourdin, qui est aussi secrétaire départemental de l'Unapla.

« Ce sont 50 000 abeilles par ruche et nous avons deux espèces : l'abeille noire d'Ouessant et l'abeille jaune d'Italie, explique Henri Sourdin devant le personnel de la carrière, les riverains du Pâtis et Daniel Bonnet, 1 er adjoint. Il a aussi évoqué des « ruchers-école » pour apprendre l'apiculture. Comme l'an dernier, Henri Sourdin a su captiver son public. Gaëtan Bourasseau, géologue et foncier, relais local du CMGO (Carrières et matériaux du Grand Ouest) dont fait partie la carrière du Pâtis, a parlé de motivation.