L'ABEILLE NOIRE

 

Son histoire :

 

Apis mellifera mellifera, notre abeille locale, est présente en Europe de l'ouest depuis environ un million d'années. Elle est la plus ancienne des sous espèces d'Apis mellifera. Naturellement sélectionnée au fil des millénaires, elle a subi deux périodes glaciaires, la rendant ainsi la mieux adaptée à notre climat tempéré froid. C’est probablement aussi l’une des mieux préparées aux changements climatiques à venir.

De cette longue évolution elle a retiré une capacité à réguler sa ponte en fonction des ressources disponibles et à réduire sa consommation de nourriture pendant la saison hivernale. Robuste, en lien avec le cycle des saisons, elle est très autonome et est de caractère docile.

 

Une espèce menacée

Malheureusement, sa survie est aujourd'hui menacée. Dans les années passées, l’utilisation massive de pesticides a réduit de façon considérable le cheptel d’abeilles noires, poussant les apiculteurs à importer des colonies étrangères pour reconstituer leurs ruchers. L'introduction massive dans l'écosystème de sous-espèces non endémiques d’Europe de l’ouest a provoqué une hybridation généralisée de notre abeille locale : les mâles de ces colonies d’importation vont féconder les reines noires et affaiblissent leur patrimoine génétique, ce qui diminue leur capacité d’adaptation. Si l'on y prend pas garde Apis mellifera mellifera risque de disparaître.

 

   

Une étude publiée en 2006 par le laboratoire Legs (CNRS UPR 9034, Evolution Génomes et Spéciation) montre la proportion d’abeilles noires locales (en rouge) dans les différentes régions françaises étudiées. En bleu et vert sont représentées les proportions d’abeilles importées,qui peuvent représenter jusqu’à 90% pour certaines populations. Depuis la situation s’est considérablement dégradée.

En Loire-Atlantique aussi l'abeille locale est touchée par ce phénomène qui prend de l'ampleur.

Nous pensons que le déclin de notre abeille n'est pas irrémédiable. Sous l'impulsion de Yann Audrain et de Cédric Ouary, l'UNAPLA a formé un groupe de travail autour de l'abeille noire. L’objectif est de participer à la préservation de l’espèce pour les générations futures. La première étape de ce projet est de peupler progressivement les ruchers école de l'UNAPLA avec des colonies d’abeilles noires. Aujourd'hui seul le rucher école d'Ancenis en est déjà peuplé, les autres ruchers sont très hybridés.

 

 

De gauche à droite : Daniel Epingard, Jean-François Roinsard, Patrick Lucas, Louison Laissus, Richard Couëdel, Aude Raverdy, Laurent Robart, Stéphane Collas, René Michon,Yann Audrain, Claude Jajolet, Cédric Ouary, Christian Gesta, Yannick Pourlier et Andrzej Koriat.

 

 

Nos objectifs pour la saison 2018 :

 

Nous allons réaliser quelques dizaines d'essaims. Pour parvenir à ce résultat nous allons élever des reines noires extraites des meilleures souches des ruchers d’ABN44. Ces reines seront introduites dans les essaims que nous aurons prélevés principalement sur le rucher de production de Savenay, ainsi que sur les ruchers écoles. Les colonies ainsi formées regagneront ensuite les ruchers école.

Gardez le contact, nous, nous ne manquerons pas de vous donner des nouvelles de nos protégées tout au long de la saison.

 

Pour plus d’informations :

La FEDCAN - https://www.fedcan.org/

ABN44 - http://www.abeillenoire44.fr/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Récupération essaims

+ d'informations au : 06 28 28 82 93

Voir toutes les annonces

Ruches Connectées

Evénements 2018

Prochaine AG le 6 octobre 2018.

Magasins Partenaires