Previous Next
Elevage de reines noires - 1   Une saison avec le groupe abeilles noires UNAPLA.         Lire la suite...
Evaluation des pesticides sur les abeilles  L’UNAF dénonce l’hypocrisie et l’inconséquence des Etats européens :  Depuis plusieurs années,... Lire la suite...
Pétition pour un étiquetage transparent de l'origine des miels Pourquoi c'est important  Monsieur le Ministre de l'Agriculture,   Très vite, une loi... Lire la suite...
Concours départemental de miel et de pain d'épices 2018  Depuis 2012, le concours de miel a lieu au Conseil Général de Loire Atlantique, quai Ceineray à... Lire la suite...
Adhésion 2019 Si vous voulez bénéficier de nos services ou si nos projets vous intéressent et que vous... Lire la suite...
Planning formation 2018-2019   Première année 2018   Deuxième année 2018 Lire la suite...
France inter parle des abeilles en danger Au programme de l'émission de France Inter, le Téléphone sonne : les grandes menaces qui pèsent... Lire la suite...
La santé des abeilles au programme des rencontres scientifiques de l'Anses Rencontres scientifiques de l’Anses :Santé des abeilles : « risques émergents et... Lire la suite...
Les toqués invitent les apiculteurs de l'Unapla Ce lundi 28 novembre, l'émission de Patrick Cathala Les toqués, sur France Bleu Loire Océan,... Lire la suite...
Les résultats du concours des miels Edition 2016                              Le concours départemental des miels et des pains d'épices... Lire la suite...

 

Une saison avec le groupe abeilles noires UNAPLA.

 

 


 

 


 L’UNAF dénonce l’hypocrisie et l’inconséquence des Etats européens :

 Depuis plusieurs années, la majorité des Etats européens s’obstine à refuser d’appliquer le document le plus adapté pour l’évaluation de l’impact des pesticides sur les abeilles. Les discussions entre Etats prévues pour les prochains jours seront décisives. Selon l’UNAF, il y a un risque réel qu’en la matière, l’Europe retourne 10 ans en arrière.

 Depuis 2013, l’EFSA a proposé un nouveau document d’orientation d’évaluation des impacts des pesticides sur les abeilles. Il prend en compte les différentes voies d’exposition des abeilles (pollen, eau, poussières, etc.), la toxicité aigüe et chronique pour les larves et les abeilles adultes, il tient compte des effets sublétaux et cumulatifs et il propose une évaluation spécifique pour les bourdons et abeilles sauvages. C’est donc à ce jour le document le plus adapté pour évaluer de manière rigoureuse les impacts des pesticides sur les abeilles et les pollinisateurs sauvages.

 Pourtant, fin octobre (1), les Etats membres, réunis en comité permanent à Bruxelles, ont encore une fois informé la Commission de leur désaccord pour une application de ce document d’orientation (2 - voir le détail des positions par Etat plus bas). Au prochain comité de décembre (3), la Commission présentera une nouvelle proposition consistant en la seule application des tests de toxicité aigüe et repoussant de plusieurs années les tests de toxicité chronique et sublétale, alors même que les effets chroniques et sublétaux sur les abeilles sont documentés depuis de nombreuses années. Les évaluations sur les abeilles sauvages et les bourdons seront également repoussées bien que ces populations d’insectes soient encore plus vulnérables aux pesticides.

 La situation des abeilles et des pollinisateurs sauvages est alarmante : les apiculteurs français perdent chaque année 30% de leurs colonies d’abeilles, et en 25 ans, les populations d’insectes volants ont chuté de 80% selon une étude allemande.

 Pour Gilles Lanio, Président de l’UNAF : « Refuser l’application de ce document revient à occulter dans l’évaluation des pesticides tout un pan des connaissances scientifiques en matière d’impact de ces produits sur les pollinisateurs et c’est scandaleux. Aujourd’hui, les masques tombent. Certains Etats européens, qui par ailleurs font mine de s’alarmer du déclin des abeilles, font le choix POLITIQUE de privilégier les pesticides au détriment des pollinisateurs. »

La France s’est déclarée favorable à l’application de ce document d’orientation. Nous l’appelons à déployer tous les efforts nécessaires pour une adoption européenne rapide du document d’orientation dans son ensemble. 

(1) Réunion des 23 et 24 octobre : https://ec.europa.eu/food/plant/standing_committees/sc_phytopharmaceuticals_en

(2) En faveur de l’application du document d’orientation dès que possible lors du comité permanent d’octobre : AT, BE, CY, DE, DK, FI, FR, LU, SE, SK

En défaveur de cette application : BG, CZ, EE, EL, ES, HU, IE, IT, LT, MT, NL, PL, PL, PT, RO, SI, UK

(3) Réunion des 12 et 13 décembre : https://ec.europa.eu/food/plant/standing_committees/sc_phytopharmaceuticals_en

Pourquoi c'est important

 Monsieur le Ministre de l'Agriculture,

  Très vite, une loi pour connaître la provenance des miels !

 
Aucune information sur les pays d'origine des miels en mélange produits hors de France ne sera exigée sur l'étiquetage par la loi française !

  L'article 43 de la loi Agriculture et Alimentation a été délibérément censuré par le Conseil constitutionnel, entretenant le flou sur l'origine des miels vendus en mélange, provenant ou non de l'Union européenne. Une décision inacceptable face aux scandales sanitaires et à la concurrence dont nous sommes victimes.

Les consommateurs exigent transparence et traçabilité. Aux côtés des apiculteurs français, avec le Syndicat National d'Apiculture - acteur engagé des États généraux de l'Alimentation, nous réclamons l’adoption d’un texte de loi permettant de délivrer une information fiable sur la provenance de TOUS les miels proposés à la vente, quelle que soit leur origine.

Monsieur le Ministre de l'Agriculture, par cette loi vous protégerez les consommateurs, les apiculteurs et la biodiversité sur le territoire national. 

Le Syndicat National d’Apiculture

SIGNER LA PETITION

 Depuis 2012, le concours de miel a lieu au Conseil Général de Loire Atlantique, quai Ceineray à Nantes. Il permet de valoriser les produits locaux de qualité. C'est aussi l’occasion pour le grand public de découvrir les produits de la ruche et l'apiculture. En effet, des animations et rencontres sont proposées en parallèle du concours.

Règlement du concours:   ici !

 

N’hésitez plus et participez au concours général des miels de Loire Atlantique !

 

Au programme de l'émission de France Inter, le Téléphone sonne : les grandes menaces qui pèsent sur les abeilles et les impacts sur la pollinisation de nombreuses cultures essentielles à l'alimentation humaine. Les pesticides et insecticides sont mis en cause.

Pour réécouter l'émission : ici

Si vous voulez bénéficier de nos services ou si nos projets vous intéressent et que vous souhaitez nous soutenir, vous pouvez adhérer à l'Unapla :

ici !

Rencontres scientifiques de l’Anses :Santé des abeilles : « risques émergents et pesticides»           

L’Anses organise les 5Rencontres scientifiques dédiées à la santé des abeilles, le jeudi 8 décembre. C’est l’occasion d’apporter un éclairage sur les dangers pour la santé des abeilles liés aux pathogènes émergents et à la co-exposition aux produits phytopharmaceutiques. L’apport de la génomique dans le domaine de l’apiculture sera également débattu.

Ces rencontres, ouvertes à toutes, se dérouleront dans les locaux de la Société européenne de cardiologie.

Le programme est disponible au lien suivant : http://40ans-sophia-anses.com/programme_2.html

Articles de l'Anses : https://www.anses.fr/fr/content/sant%C3%A9-des-abeilles

                                                                                                                                 

 

Récupération essaims

+ d'informations au : 06 28 28 82 93

Voir toutes les annonces

Ruches Connectées

Evénements 2018

Prochaine AG le 6 octobre 2018.

Magasins Partenaires