Maison de l'apiculture

Previous Next
La commande de matériel, c'est maintenant ! Avez-vous prévu tout votre matériel pour la saison prochaine ? Il est encore temps de commander... Lire la suite...
21e congrès national de l'apiculture française Le 21e congrès national de l'apiculture du 27 au 30 octobre à Clermont-Ferrand, organisé par... Lire la suite...
Esatco, fermeture des Ateliers en août Les Ateliers du Landas fermeront leurs portes pour les congés d'été à partir du 1er août... Lire la suite...
La biodiversité au jardin Enfin le soleil est arrivé ! Et avec lui les insectes sont de retour dans les fleurs.... Lire la suite...
Animations à la Maison de l'apiculture cet été Cet été nous vous accueillons les jeudis 7, 21 et 28 juillet, et le 4, 11, 18 et 25 août à 14h30... Lire la suite...
AG d'octobre 2016 - élection du tiers sortant La prochaine assemblée générale se déroulera le 15 octobre 2016 à Onyx (St Herblain). L’élection... Lire la suite...
Des abeilles au journal de 20h     TF1 proposait le 16 juin un reportage sur l'apiculture de loisirs, une activité qui prend... Lire la suite...
Bilan 2015 de la lutte conte le frelon par la FDGDON 44     La réglementation définie le frelon asiatique comme un danger de deuxième catégorie... Lire la suite...
Commande de matériel, modification de la procédure Nous sommes désormais associés à l'Esatco de Rézé, la procédure de commande et de... Lire la suite...
Commande de lanières anti-Varroa A la fin de la saison apicole, il est recommandés de traiter sa colonie contre Varroa... Lire la suite...
Ils veillent sur nos assiettes, l'émission de France3     L'émission de France 3 aborde la qualité des produits alimentaires et notamment... Lire la suite...

Avez-vous prévu tout votre matériel pour la saison prochaine ?

Il est encore temps de commander via le groupement d'achat et d'être livré à l'AG d'octobre.

Bon de commande à retourner à Gilles Rogel, AVANT LE 09 SEPTEMBRE 2016.

Ci-dessous, vous trouverez le bon de commande : 

ici !

Le 21e congrès national de l'apiculture du 27 au 30 octobre à Clermont-Ferrand, organisé par l'Unaf et le Syndicat des apiculteurs du Put-de-Dôme.

Au programme : des conférences, ateliers et animations, des exposants.

Retrouvez plus d'informations sur le flyer : 

ici !

Toutes les informations pratiques sur : www.congres-national-apiculture.com ou par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 01 48 87 47 15. Inscriptions possibles dès le 15 juillet. 

Cet été nous vous accueillons les jeudis 7, 21 et 28 juillet, et le 4, 11, 18 et 25 août à 14h30 à la Maison de l'apiculture pour une animation autour du monde des abeilles.

Venez en famille, entre amis... !

Découverte du mode de vie social des abeilles, les habitants de la ruche et leurs fonctions. Présentation du rôle essentiel des abeilles dans l'environnement et des dangers qui les menacent.

Dans la limite des places disponibles. Durée de l'animation : 1h.

Tarifs : 2,5€ par enfant et 3€ par adulte. 

Les Ateliers du Landas fermeront leurs portes pour les congés d'été à partir du 1er août (inclus) et réouvriront le 22 août.

Pensez à anticiper vos commandes de matériel.

         
                

La prochaine assemblée générale se déroulera le 15 octobre 2016 à Onyx (St Herblain). L’élection du tiers sortant sera à l’ordre du jour.

Enfin le soleil est arrivé ! Et avec lui les insectes sont de retour dans les fleurs. Et comme le jardin de la Maison de l'apiculture est géré par de fins jardiniers, les essences à butiner sont nombreuses et variées et l'entretien permet aux insectes d'y trouver refuge. 

On rencontre dans les fleurs, des mouches, nos fameuses abeilles domestiques, des bourdons, des abeilles sauvages... 

Ci-contre, le bourdon des champs. Ci-dessous une abeille sauvage (non identifiée) qui nidifie dans le sol (on aperçoit d'ailleurs sa tête à l'entrée) puis prise sur une fleur de plantain.

Si vous êtes aussi amateur de photos naturalistes, je vous invite à nous envoyer vos clichés que nous partagerons que le site.

 

 

                                                                                                                            

 

 

 

                                                        

 

 

TF1 proposait le 16 juin un reportage sur l'apiculture de loisirs, une activité qui prend de l'ampleur en France. Un apiculteur qui fabrique ses ruches, d'autres qui gèrent leur rucher collectivement... On y retrouve même des apiculteurs de l'Unapla.

Cliquer sur le lien pour visionner le reportage : http://lci.tf1.fr/jt-20h/videos/2016/apiculture-32-000-amateurs-en-france-8752331.html 

 

 

La réglementation définie le frelon asiatique comme un danger de deuxième catégorie au titre de la protection de l’abeille domestique (ministère de l’agriculture 26/12/2012). Les méthodes de lutte préconisées restent à ce jour, la destruction précoce des nids. Le piégeage étant une solution adaptée à la protection directe des ruchers où le frelon est présent et lorsque la pression est importante. L’installation de pièges n’est pas recommandée dans les ruchers si le prédateur n’est pas détecté ni hors des périodes à risques. L’Itsap (Institut Technique et Scientifique de l’Apiculture et de la Pollinisation) prévoit d’étudier l’efficacité du piégeage en termes de protection des ruches.      

 

Des nuisances multiples.

Le frelon asiatique a tout d’abord un impact négatif sur l’apiculture. La prédation des ruches entraînant notamment une réduction de la production et de la capacité de la colonie à constituer des réserves. De ce fait, des actions pourront être traduites auprès des apiculteurs par un Plan Collectif Volontaire proposé par l’OVS animal.

La Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles (FDGDON 44) est un syndicat professionnel agricole, placé sous la tutelle des services décentralisés du Ministère de l'Agriculture. L'Etat, (arrêté du 31 mars 2014), a nommé le réseau FREDON-FDGDON comme Organisme à Vocation Sanitaire (OVS). 

Les missions de la FDGDON 44 sont définies par le Code Rural. Dans tous les domaines attachés aux végétaux, y compris les produits stockés afin d'assurer la surveillance, la prévention et les luttes, afin de garantir et préserver les enjeux liés à des productions alimentaires de qualité, à la santé publique et à la protection de l'environnement.

Les nuisances sont aussi liées à la santé publique. En effet, même si le danger est faible face à un individu isolé, les frelons organisent leur défense en cas de dérangement du nid. Cette menace est amplifiée du fait de la multiplicité des supports d’installation des nids.

La problématique environnementale concerne la prédation des insectes et notamment des pollinisateurs sauvages et insectes sociaux avec un risque de régression des populations d’espèces sensibles. Les actions menées au titre de la santé publique sont menées par l’OVS végétal. 

 

Pourquoi un Plan d’Action Collectif ?

En raison de la prise en compte accrue par les collectivités des dangers en termes de santé publique. Ce plan permet aussi une homogénéisation et une meilleure organisation de la lutte au niveau départemental et cela dans le respect des réglementations.

(données issues du bilan 2015 de la FREDON FDGDON 44)

Prise en charge technique et financière de la destruction des nids

107 communes étaient signataires du Plan d'Action Collectif en 2015. La convention établie entre les communes et la FDGDON laisse à la charge des collectivités la partie financement, l'organisation étant la responsabilité de la FDGDON.

La convention prévoit la formation d'un référent (agent de la commune) capable d'identifier les nids et d'évaluer les possibilités d'intervention. Ainsi, suite à la découverte d'un nid par un particulier et après vérification par le référent de la commune, la FDGDON a la charge de contacter une entreprise spécialisée (3 sont identifiées par commune) et d'en proposer une disponible pour intervenir. Toutes les entreprises doivent répondre à des critères pour s'engager dans cette démarche (assurances, habilitation...) et s'engager à pratiquer les mêmes tarifs.

Concernant les nids localisés dans l'espace privé, le coût de destruction du nid est à la charge du particulier soit intégralement soit partagé avec sa commune ; la plupart des communes engagées ayant choisie une répartition des charges : 50% 50%. En 2015, le budget engagé par ces communes étaient de 105 143 €.